Poudlard

Vivez les aventures du célèbre sorcier!
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Constantinius Jenkins

Aller en bas 
AuteurMessage
Constant
Invité



Constantinius Jenkins Empty
MessageSujet: Constantinius Jenkins   Constantinius Jenkins Icon_minitimeMer 15 Aoû - 13:51

Nom : Jenkins

Prénom : Constantinius

Avatar : Harrison Ford

Âge : 57 ans

Maison de Poudlard dans laquelle votre personnage a fait ses études : Serpentard

Métier : Mangemort

Description Physique :
Constantinius est un homme imposant d'esprit et de physique. Il suffit de le regarder pour comprendre qui il est. Malgré les rides son visage a gardé tout son charme et il fait bien attention pour que cela ne change pas. Il porte une petite barbe grisonnante et une moustache sel & poivre qu'il taille avec soin. Ses cheveux dans son enfance châtains sont rapidement devenus foncés avec l'âge et ils ont aujourd'hui pris une teinte grisâtre. Ses yeux sont noisette, légèrement teintés d'ocre. Il a un regard dur qui démontre bien qu'il a passé dix ans à Azkaban, lorsque l'on fait un tel séjour, il est dur de le cacher bien longtemps...Son bras gauche porte les cicatrices de la morsure du dragonneau, mais aussi la Marque, finement dessinée sur son avant-bras.

Histoire :
Cyrillus Jenkins avait tenu à trouver un bon parti à ses trois enfants. Karmina et Constantin avaient rapidement trouvé chaussure à leur pied, mais Lithius était dur à caser. Les Sheen avaient une fille unique, Daniella, qu'ils avaient aussi du mal à fiancer. Heureusement pour les deux familles, ce fut le coup de foudre. Les deux jeunes avaient alors dix-sept ans et étaient en dernière année à Poudlard ; Lithius à Serpentard pour son ambition et Daniella à Serdaigle pour son érudition. Dès la fin de l'année, la jeune femme que l'on surnommait affectueusement Ella emménagea dans la demeure des Jenkins, comme il était coutume de le faire dans la famille. À leurs dix-huit ans, ils se fiancèrent, se marièrent un an et demi plus tard et Cyrillus leur paya une maison luxueuse au nord de la ville d'Hereford. Leur couple semblait parfait et durable. En 1938(1), ils eurent alors leur premier enfant, Constantinius -et c'est celui sur lequel nous nous attarderons dans cette histoire. Au lieu de rapprocher ses parents, ce bambin dont le prénom était inspiré de son oncle Constantin divisa la famille. L'enfant fut élevé dans un environnement peu propice à un développement sain : un père qui exigeait beaucoup, une mère à la fois hystérique et câline, des grands-parents sur-protecteurs et j'en passe...

Dès ses cinq ans, Constantinius eut droit à un précepteur. Sa mère refusait que son "bébé" quitte la maison et son père ne voulait tout simplement pas qu'il côtoie des moldus. Aucun sortilège anti-moldu n'avait été pratiqué sur leur propriété mis à part sur la grange dans la cour, en raison de la présence de Théos et Viola, deux énormes Abraxan (les Abraxans sont des palominos géants et très puissants)(2). Le garçonnet apprit rapidement à lire et à écrire, le reste ne l'intéressant pas particulièrement, et passait la plupart de son temps avec les deux chevaux. La véritable manifestation de ses pouvoirs eut lieu lorsqu'il avait huit ans et les Jenkins s'en souviennent dû au fait que ce fut spectaculaire. En effet, Constantinius était un petit garçon capricieux. À Noël cette année-là, il n'eut pas exactement tout ce qu'il avait demandé et s'était souvent risqué de le contrarier. Sa petite crise commença par des accusations sur un ton qui s'intensifia jusqu'à ce qu'il se mette à hurler. Sa mère, honteuse, tentait de le calmer -devant la famille, de quoi avaient-ils l'air ? Mais soudain, le sapin richement décoré s'enflamma. Les boules de verre éclatèrent, projetant des éclats sur les invités, les guirlandes s'agitèrent comme des serpents de feu et les fées qui servaient de décoration s'envolèrent, certaines dévorées par les flammes se jetèrent sur les murs et meubles. Malgré les Aguamenti des adultes présents, l'arbre brûla en entier jusqu'à ce qu'il ne reste que des cendres...

En 1949 donc, ce fut un petit Jenkins fier et arrogant qui entra à Poudlard. On déposa le Choixpeau sur sa petite tête presque blonde et, après quelques minutes de réflexion, celui-ci annonça Serpentard. Avec un air des plus suffisants, le jeune garçon alla s'asseoir près de ceux qui seraient ses confrères durant les sept prochaines années. « Vous finirez à Serpentard, si vous êtes plutôt malin, car ceux-là sont de vrais roublards, qui parviennent toujours à leurs fins. », disait-on et ce n'était pas sans raison que le jeune Constantinius avait atterri chez les verts et argentés. « Serpentard, assoiffé de pouvoir et d'action, recherchait en chacun le feu de l'ambition. » -Constantinius décida très tôt de son avenir : il ne visait rien de moins qu'un poste au Magenmagot. « Serpentard disait : "Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées." » et le garçon se vanta d'avoir des parents sorciers. « Ainsi Serpentard voulait un sang-pur chez les sorciers de son académie et qu'ils aient comme lui ruse et rouerie. » Et vous connaissez certainement la suite...

Sept ans plus tard donc, des résultats de B.U.S.E et d'A.S.P.I.C satisfaisants en poche, Jenkins retourna dans la maison de ses parents pour passer enfin un peu de temps avec sa jeune soeur dont nous n'avons pas parlé jusqu'à maintenant. Veena Jenkins, nommée comme son arrière grande-tante, était née un peu avant la deuxième année de son frère, mais comme elle n'était alors qu'un bébé, notre adolescent fier se fichait pas mal qu'elle soit sa soeur ou pas. Le jeune homme apprit à connaître la petite demoiselle et se rendit compte qu'il aurait dû s'y intéresser plus tôt : elle était tout simplement charmante. Élevée à la manière des Jenkins, elle avait un ton adulte mais zozotant tout à fait mignon et respirait l'arrogance même. Lorsque Constantinius rencontra Cordelinia Benson, une jeune femme hautaine à la beauté envoûtante, et qu'il emménagea avec elle, Veena pleura longuement et demanda même à passer une semaine dans la nouvelle demeure de son grand frère.

Le mariage Benson/Jenkins fut préparé longuement et il fut mémorable puisque les Jenkins étaient de nature orgueilleuse et refusaient de faire quelque chose de simple. Peu de temps après, la belle Cordelinia tomba enceinte de celui qui serait leur fils unique Maximilien. Constantinius réussit, à la même époque, à se faire engager au Ministère, au Département de la Justice Magique, en tant que stagiaire. Mais plein d'orgueil et impatient, cela ne lui suffisait pas. Après des discussions à droite et des promesses à gauche, il réussit comme beaucoup d'autres avant et après lui à passer outre certaines étapes et fut officiellement engagé au département. Ses tâches consistaient à assister les membres du Magenmagot et à se tenir au courant des nouveaux dossiers. Bien qu'il se contentât d'écrire et de -parfois- donner son opinion, c'était déjà plus satisfaisant que n'être qu'un pauvre stagiaire. Trois ans. Trois longues années qu'il passa avant d'avoir droit à quelque chose de plus important. En vérité, il fut transféré au Département de la coopération magique internationale, ses collègues estimant que son impatience serait peut-être plus utile ailleurs. Ce transfert exigea par contre de Constantinius qu'il soit moins présent pour sa femme et son fils, étant donné qu'il devait parfois aller à la rencontre de confrères venant de ministères de la magie étrangers.

Le jeune homme qu'il était trouvait cela bien plus important et intéressant comme emploi. À l'aide de portoloins et de transplanage, il se rendit dans plusieurs pays différents pour négocier des lois pour des choses aussi banales que l'épaisseur des fonds de chaudron et la vitesse des balais de transport. Il apprit plusieurs langues au cours de ces années, soit : le français, qu'il peut parler couramment ; l'allemand, avec lequel il se débrouille ; l'espagnol dont il a des notions et enfin le bulgare, le russe, le roumain, le norvégien et le danois dont il arrive à aligner quelques phrases. Ce passage dans ce département lui apprit la patience et il devint plus mature ; assez pour comprendre que sa femme et son fils avaient besoin de lui. Le gamin avait maintenant huit ans et il retenait définitivement beaucoup de son père. Constantinius fut déçu de se rendre compte des années qu'il avait manqué. Surtout lorsqu'il s'aperçut que son fils avait déjà vécu la manifestation de ses pouvoirs ; il ne sut jamais comment il les avait découvert.

Les années continuèrent de filer, Maximilien entra à Poudlard et son père abandonna son travail au ministère pour s'engager dans quelque chose de plus palpitant. En fait, on aurait du dire "suicidaire" lorsqu'il décida de travailler comme éleveur de dragons. Ayant souvent discuter avec des collègues du département de contrôle et régulation des créatures magiques, il trouva rapidement un endroit et commença à travailler. Magyar à pointes, Noir des Hébrides, Norvégien à crête, Dent-de-Vipère du Pérou, Pansedefer Ukrainien, Opaloeil des Antipodes, Boutefeu chinois, Cornelongue Roumain, Suédois à museau court et Vert gallois commun : ils y passèrent tous. Insouciant, Constantinius passait souvent tout près d'une blessure grave et c'est quelques mois après le début de son emploi qu'il comprit que les dragons n'étaient pas matière à rigoler. En effet, l'équipe venait de recevoir un dragonneau Dent-de-Vipère particulièrement agité. Le Dent-de-Vipère étant reconnu pour ses crochets venimeux -et pour sa petite taille comparé aux autres-, on avait demandé à tout le monde de faire bien attention et Jenkins, croyant faire mieux que tous, s'approcha trop près de la cage sans protection. La morsure laissa une cicatrice sur son bras gauche. Il passa deux mois à Sainte-Mangouste, l'un pour effacer toute trace du venin, l'autre pour se rétablir.

Cet incident ne suffit pas à le faire abandonner. Il continua d'exercer ce métier dangereux avec plaisir et application. C'est durant ces années sombres que Voldemort monta en puissance, recrutant ceux que l'on appelait les Mangemorts. Séduit par les idées de ce grand mage, Constantinius alla de contact en contact pour se joindre à lui. Le chemin fut long, douloureux, il en garde encore des cicatrices. Mais qu'est-ce que la souffrance à côté de la satisfaction d'être utile ? D'avoir trouvé sa voie ? Qu'est-ce que la douleur lorsque l'on a l'honneur d'être quelqu'un ? Quelqu'un d'utile qui plus est ? Sur son bras gauche, entre les cicatrices de la morsure du Dent-de-Vipère, repose la preuve de sa fidélité et des efforts accomplis pour se rendre où il en est aujourd'hui.

Maximilien eut bientôt ses B.U.S.E. puis ses A.S.P.I.C. et sortit fièrement de Poudlard alors que son père ruminait un nouveau choix de carrière. Il ignorait encore s'il voulait vraiment cesser l'élevage de dragons. Il approchait quarante ans et se disait que retourner au Ministère de la magie ne lui ferait pas de mal ; il y serait plus à sa place que dans un enclos de dragons. L'homme décida d'écouter son intuition lorsque son fils se maria et il entra de nouveau au Ministère, cette fois au département de contrôle et régulation des créatures magiques : il rencontra des cas d'animaux dangereux mais n'alla -et malheureusement pour lui- jamais sur le terrain. Il se contenta de donner des ordres d'exécution, de loin. Deux ans plus tard, sa petite princesse naquit : Maelyss-Enora. Maximilien et sa femme avait choisi de vivre au manoir familial, ce qui permit à Constantinius de voir sa petite-fille aussi souvent qu'il le souhaitait. Il avait aussi permis à Isabelinia, sa nièce, de vivre avec eux et -c'était une condition pour que l'heureux couple reste- à Corvin, le frère de Graziela. C'est cette année-là qu'il apprit les origines de sa bru. Pour l'amour de Salazard, quelle honte.

Il ne s'était jamais imaginé héberger des sangs-de-bourbes sous son toit. Surtout si l'une d'entre eux était l'épouse de son fils. Au départ, il tenta de convaincre son fils de quitter cette femme et de garder Maelyss mais ce fut peine perdue. La dispute éclata un soir, alors qu'ils discutaient de ce que Mara devait ou ne devait pas savoir. Graziela voulait qu'ils vivent en moldu. Ça, jamais. Il sortit sa baguette et la pointa sur la gorge de cette stupide fille de moldus qui ne se rendait pas compte de la gravité de ses paroles. Son frère s'interposa et le sort fusa.


« ENDOLORIS ! »

Corvin Hemerson s'effondra en hurlant, sous les yeux horrifiés du reste de la famille. Maximilien, au lieu de s'approcher, recula pour rejoindre sa mère et Isabelinia prit Maelyss dans ses bras. Le quatuor resta stoïque face aux souffrances des Hemerson, mis à part la petite qui pleurait sans vraiment comprendre ce qui se passait. Constantinius leva le sortilège un moment, mais ce fut assez pour que Corvin se relève et, aidé de sa soeur, il sortit de la pièce. Les Avada fusèrent autant que les Doloris, mais ce furent les Doloris qui atteignirent leur cible. Personne n'allait faire de sa petite-fille une moldue, parole de Jenkins. Personne ne lui prendrait sa petite princesse. Le trio quitta le manoir par la cour arrière, l'homme continuant de poursuivre les Hemerson. Lorsqu'il s'arrêta enfin, bouillonnant de rage et pourtant empli d'une joie inexpliquée, Jenkins Senior était seul. Et lorsqu'il revint au manoir, les gens du Ministère lui tombèrent dessus. Destination : Azkaban. Le Magenmagot, dont il avait toujours voulu faire parti, le jugea coupable de son crime. Et voilà que dix ans plus tard. la bête est relâchée...

(1) L'histoire est écrite avec les années d'Harry Potter, donc l'histoire de forum se passant en '95/'96 (cinquième année d'Harry et cie), l'âge de Constantinius a été calculé à partir de cela.
(2) Dans "Harry Potter et la Coupe de Feu", les chevaux ailés qui tirent le carosse de Beauxbâtons sont des Abraxans.

Personnalité :
Constantinius Jenkins n'est pas un enfant de coeur et lorsqu'il prend une décision c'est sans revenir sur son choix. Il tient énormément à ses croyances et ne se laisse pas ébranler par peu : il en faut beaucoup pour le déranger et encore plus pour l'impressionner. Malgré qu'il semble avoir un coeur de pierre, il aime sa femme, son fils et sa petite-fille de tout son âme, ce sont les seules personnes, mis à part le Seigneur, qui comptent vraiment pour lui. Il croit souvent savoir ce qui est bon pour Maelyss ou encore Maximilien, mais n'oserait jamais faire des recommendations à sa femme, elle a un caractère aussi mauvais que le sien. Qui se ressemblent s'assemblent, dit-on.
Revenir en haut Aller en bas
Nymphado
Invité



Constantinius Jenkins Empty
MessageSujet: Re: Constantinius Jenkins   Constantinius Jenkins Icon_minitimeMer 15 Aoû - 13:53

Bienvenue sur le forum, amuse-toi bien !!
Revenir en haut Aller en bas
Ginny Weasley
Admin/Fondatrice
Admin/Fondatrice
Ginny Weasley

Féminin
Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2007

Personnage
Coeur: ...
Amis/Ennemis:

Constantinius Jenkins Empty
MessageSujet: Re: Constantinius Jenkins   Constantinius Jenkins Icon_minitimeJeu 16 Aoû - 13:46

Bienvenue et merci de ton inscription!

Très belle fiche, Validée!

_________________
Constantinius Jenkins Bangin10
IGryffondor/Poursuiveuse
Apprendre a mourir ! Et pourquoi donc ? On y réussit très bien la première fois !
Revenir en haut Aller en bas
http://sectusempra.forumsactifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




Constantinius Jenkins Empty
MessageSujet: Re: Constantinius Jenkins   Constantinius Jenkins Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Constantinius Jenkins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard :: Hors-Jeux :: Presentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: